Choisir un chien - Veterinaire Lausanne

Aller au contenu
se poser les bonnes questions…

Je suis jeune retraitée et je songe à acheter un chien, afin  d'occuper mon temps libre. Où puis-je l'acheter et à quoi dois-je être  attentive?  La première règle consiste à éviter d'acheter votre animal sur Internet  et de ne pas répondre aux annonces qui ne comportent qu'un numéro de  natel! Si vous êtes à l'étranger, évitez aussi l'achat "coup de cœur",  au détour d'une animalerie. En effet, certaines races - y compris les  chiens issus d'un croisement avec ces races - sont interdites dans  plusieurs cantons. D'autres sont soumises à autorisation.  Si l'on ajoute le risque d'hériter d'un animal porteur d'une tare ou  d'une maladie, mieux vaut donc s'adresser à un petit éleveur, en Suisse,  amoureux de la race qu'il élève. Ce sera sans aucun doute un peu plus  cher, mais le travail de socialisation du chien dès son plus jeune âge  qui sera très certainement fait par un éleveur qui s'implique et qui est  passionné justifie cette différence. C'est aussi le meilleur moyen de  mettre toutes les chances d'un bon départ du côté du chiot et de  vous-même et d'éviter d'acheter un animal souffrant d'une tare et donc,  de ne pas être déçu…par un animal malade ou peureux  Un "contrat" de quinze ans La deuxième question à se poser, c'est: ai-je le temps et ai-je l'envie?  En effet, accueillir un chien implique de la disponibilité. Il faut  pouvoir lui consacrer au minimum entre deux et trois heures par jour,  pour le promener, mais aussi pour l'éduquer, lui prodiguer des soins. Il  faut également organiser sa garde, en cas d'absence et de vacances. La  longévité moyenne d'un chien étant de quinze ans, mieux vaut réfléchir  avant! Il faut également être attentif à la législation suisse. L'importation  de chiens à la queue ou aux oreilles coupées est interdite. Et si vous  tenez absolument à ramener un chien de l'étranger, n'oubliez pas qu'il  existe des lois réglementant l'importation des chiens - entre autre  concernant les pays situés en zone de rage- et il est conseillé de  présenter tout nouveau chiot acheté à un vétérinaire dans les dix jours  suivants son achat, voir plus rapidement si l'on a des doutes sur son  état de santé, pour vous rassurer sur son état de santé. Il vous  prodiguera conseils et soins, notamment sur les vaccins à administrer.  Les chiens sont effectivement très sensibles aux maladies  à cet âge.  A quel âge l'accueillir? Si c'est votre premier chien, avant l'arrivée de Médor, il est  nécessaire de suivre un cours théorique de quatre heures, dispensés par  des éducateurs agréés, dont la liste est disponible auprès de l'Office  vétérinaire fédéral (www.bvet.admin.ch). Pour être adopté, l'âge idéal  du chiot est de 10 semaines. Car c'est entre 3 et 4 mois que se termine  sa socialisation. Cela vous laisse donc le temps de la parfaire dans de  bonnes conditions. Une fois Médor arrivé, il est conseillé de rapidement l'inscrire à une  école de chiots pour parfaire sa socialisation. De plus, vous devrez également vous astreindre à quatre cours pratiques.  Il s'agit d'un minimum fixé par la loi, mais qui n'est pas suffisant.  Eduquer correctement son chien est un travail de chaque instant qui ne  s'arrête pas après 4 cours mais se construit au moins jusqu'à l'âge  adulte de votre chien. N'oubliez donc pas de lui apprendre tout de suite  son nom, à devenir propre, ainsi qu'à ne pas mordiller tout ce qui est à  sa portée. Apprenez-lui aussi à s'asseoir et à venir avec plaisir  au  rappel. Si nécessaire, n'hésitez pas à suivre des cours pratiques  supplémentaires.  Il existe dans votre région de nombreux clubs  d'éducation canines vous proposant diverses activités avec votre chien  (obéissance, agility, dog dancing, flair, etc…).Vous aurez davantage de  plaisir en compagnie d'un chien bien élevé… et votre entourage aussi!
Abonnez-vous à notre newsletter!
SUIVEZ NOUS
Médecine comportementale animale©
byStefan®Fux-Art2019
Retourner au contenu