Notre personnel - Veterinaire Lausanne

Aller au contenu
Infortations

NOTRE ÉQUIPE AU COMMPLET, AVEC DE GAUCHE À DROITE:
sOPHIE gERBER, aNNE-mARIE vILLARS, nATACHA gOMES, aNDREEA tANASE ET nATHALIE sTURCHLER
fg
Médecin-Vétérinaire
Andreea Tanase

Je suis une jeune vétérinaire enthousiaste et ambitieuse,
j’aspire à un travail bien fait. Pour moi, la médecine ce n’est pas un simple travail, c’est une passion impliquant une grande responsabilité pour le bien être de mes adorables clients poilus.
 
Chaque jour est une nouveauté, il n’y a pas de routine. Ceci me donne un immense plaisir d’apprendre chaque jour de nouvelles choses , tout en grandissant mon expérience de vétérinaire.  
 
J’ai étudié en Roumanie à la Faculté de Médecine Vétérinaire à Bucarest (2008-2014) et j’ai un Master spécialisé pour les petits animaux, zoo et animaux du sport.
 
J’ai travaillé comme vétérinaire assistante pendant mes études de 2010 à 2014 dans une grande clinique vétérinaire à Bucarest jusqu’à l’obtention de mon diplôme.
 
Après ça, j’ai commencé dans un cabinet en tant que jeune vétérinaire.
 
Là-bas, j’ai développé mes aptitudes en médecine interne et chirurgie, autant auprès de petits animaux comme d’animaux de ferme dans un collectif compétent, dynamique et stimulant, ou nos semaines comptaient entre 70 et 75 heures
 
Ce dernier m’a montré qu’être proche des gens, partager l’amour et la compassion pour les animaux, fait partie de notre travail de vétérinaire.
 
Je suis arrivé à Lausanne en 2017 avec de grands rêves que je poursuis toujours, entre autre de me spécialiser davantage en chirurgie et avoir ma propre structure vétérinaire….peut-être à Grancy Vet….
 
Je suis une femme assez active, j’aime bouger, voyager, faire du sport, de la marche…et j’adore le chocolat !
 
je suis toujours en train de perfectionner mon français en parlant et écrivant beaucoup.
 
J’aime être entourée d’amis, et je donne volontiers de mon temps aux autres.
 
 
 Après plusieurs stages vétérinaires en Suisse, j’ai trouvé ma place, dans l’équipe de Grancy Vet. que je considère maintenant comme ma deuxième maison, car je m’y sens bien et suis entourée d’une équipe solide et compétente.
Assistante vétérinaire diplômée
Sophie Gerber

Je ne me souviens pas avoir vécu autrement qu'entourée d'animaux… Des  chats, des chiens, des vaches, des poules, des chevaux, des lapins et  de gens qui les aimaient vraiment. C'est pourquoi la médecine vétérinaire a toujours été, pour moi, une  évidence.   Après un diplôme d'assistante vétérinaire, brillamment réussi  en 2005  et au terme d'une formation chez les Docteurs Gmür et Fahrni qui ne m'a  laissé que satisfaction et amour du métier, j'ai eu l'opportunité de  bifurquer vers une carrière dans l'industrie pharmaceutique. Curieuse de tout, j'ai acquis pendant mes 10 ans dans ce milieu de  solides connaissances en laboratoire de diagnostic, ainsi qu'en  évaluation d'efficacité de traitements expérimentaux notamment  d'antiparasitaires, antidouleurs ou traitements dermatologiques.   Suite à cette enrichissante expérience, je souhaitais pouvoir retourner à  la pratique vétérinaire qui a toujours tenu une grande place dans mon  cœur et pour laquelle je ne compte ni mon énergie ni mes heures. Soutenue par " mon peuple " (5 chats et 1 chien), comme disent certains  de mes amis, j'ai commencé à travailler au sein de l'équipe du cabinet  Grancy Vet, au mois de juillet  2017, pour ma plus grande satisfaction.
Assistante vétérinaire diplômée
Nathalie Sturchler

j'ai débuté mes études secondaires dans le milieu équin, mais à la  suite d'une grave chute de cheval  m`handicapant pour la monte,  je me  suis réorientée  dans le monde animal au sens plus large, débutant ainsi  les études d'auxiliaire vétérinaire. Je suis diplômée  depuis 1998, j'évolue dans mes débuts en Alsace d'où  je suis originaire. Passionnée par mon métier, j'ai vécu avec tous types d'animaux. Eleveuse familiale de Staffordshire terriers au milieu des chèvres,  chats, reptiles et perroquets, j'ai de cette façon approfondi mes  connaissances dans les diverses espèces et je cherche toujours au  quotidien à apprendre davantage. J'ai également côtoyé le monde des rings, expositions canines et autres  podiums, parcourant des kilomètres avec mes chiens et ma famille. A la suite de changements familiaux je rejoins la Suisse puis arrive à  Grancy vet dans un cadre de travail à ma convenance. J'ai une formation de longue date et suis assistante vétérinaire  diplômée depuis 16 ans.J'ai travaillé dans divers cabinets tant en  France qu'en Suisse et je travaille depuis 2016 pour Grancy Vet. J'adore  les animaux. Je possède encore deux chiens, j'ai un perroquet qui vit  en liberté dans mon foyer et je suis maman d'un ado qui fait ses études  en Suisse. Je suis également excellente cuisinière. Avec mon expérience  je suis une excellente assistante pour les urgences et je suis  passionnée d'informatique et de laboratoire. J'adore mon travail et ai  le plaisir de travailler dans une équipe soudée qui fonctionne  parfaitement.
Apprentie
Natacha Gomes

Je suis l'apprentie du cabinet de Grancy Vét Sàrl.  J'adore l'ambiance du cabinet, on est une super équipe! Faire mon apprentissage comme assistante vétérinaire était un rêve. Ayant fini la scolarité en voie VSO je n'avais pas trouvé la place d'apprentissage rêvée j'ai décidé de faire une année supplémentaire de raccordement afin de finir mes études avec le papier VSG que j'ai réussi à obtenir puis j'ai eu ma place au cabinet Grancy vet. Depuis toujours je suis passionnée par les animaux je trouve que ce sont des êtres fascinant malheureusement quand j'étais petite j'habitais à Genève et je n'avais pas beaucoup d'animaux heureusement chez moi il y avait un chien et des cochons d'Indes puis j'ai déménagé il a quelques années avec ma famille à  Chavornay où j'ai eu la joie de grandir autour des animaux. Maintenant j'ai 4 chats Fripouille, Kiri, Dexter et Charisma, 3 lapins Bonheur, Joy et Noël et ma toute nouvelle petite  chienne Gloria avec qui je peux venir travailler et faire l'école des chiots chaque jeudi. J'aime vraiment tout dans ce métier où je peux m'épanouir librement. De retour chez moi j'adore faire de la pâtisserie c'est l'une de mes autres passions, et j'adore le chocolat.
" Vétérinaire spécialisée en comportement depuis 1999, diplômée des Ecoles Nationales Vétérinaires Françaises (D.E.N.V.).."
Méd Vét Anne-Marie Villars

Je dois être née sous la constellation Sirius (l’étoile du chien) ou  sous toute autre bonne étoile animalière. Toutes les photos de mon  enfance sont accompagnées d’animaux, ils m’ont toujours attirés très  fortement et j’ai réussi à avoir mon premier chat à 10 ans seulement et  mon premier chien à 15…de haute lutte avec mes parents et à condition de  m’engager à le promener, nourrir et soigner intégralement.  A 16 ans après une longue discussion avec mon premier vétérinaire  l’adorable vieux Docteur Liardet qui me disait que ce serait un métier  pour moi en me montrant le bulletin vétérinaire « tu vois, il y a 17  femmes vétérinaires en Suisse, c’est un métier pour toi » ont été ses  paroles…et j’y pense toujours près de 40 ans après alors que la  profession se féminise incroyablement.  A 18 ans, j’ai donc commencé mes études de médecine vétérinaire et j’ai  obtenu mon diplôme en 1980. A l'époque, ma meilleure amie me disait que  j'aurais dû être psychiatre....Elle avait raison, j'ai obtenu en 1998  mon diplôme de comportementaliste, les rêves de mon enfance étaient  réalisés!   Et depuis, j’ai toujours été entourées d’animaux qui ont marqués mes  événements de vie. Depuis mon premier chien Nounours, adopté à la SVPA  que je n’ai malheureusement eu que …7 mois, car il était très âgé, à ma  chienne Chips qui m’a accompagné de mes 16 ans pendant toutes mes études  à Berne jusqu’au premier jour de l’installation de mon cabinet à  Lausanne. D’elle, croisée Spa noire type labrador et queue en  tire-bouchon, incroyablement gentille, je n’ai que des bons souvenirs.  Elle a partagé ma chambre d’étudiante, est venue assister à certains  cours au Tierspital, m’a accompagné dans mes premières visites de  vétérinaire de campagne, puis dans mes années d’assistante ou de  remplaçante de jeune vétérinaire, ou d’employée de chenil pendant mes  vacances estudiantines. Avec ses nombreuses grossesses nerveuses, elle a  allaité, soigné et choyé avec moi les nombreux chatons abandonnés et  même un chiot que déjà à l’époque je plaçais dans de bonnes familles !   Lui ont succédés Candide un chien de chasse et Pamo, un dogue allemand  récupéré à 10 mois de clientes qui n’en voulait plus puis Malice petite  abandonnée toute blanche, italienne adorable, un coup de coeur à sa  descente du train et qui a fait rire tous mes amis avec ses nombreuses  bêtises, puis Bionda une petite pinschéroide de 4 kilo et.... puis  L'amie est arrivée misérable petite dogo de 6 kilos à cinq mois, pouvant  à peine marcher...elle est devenue une belle dogue argentine de 35  kilos hyper douce. Je l'ai perdue d'un cancer 110 ans plus tard, malgré  un long parcours de séances de 13 radiothérapies au Tierspital de  Zurich. Daisy , bergère allemande, celle qui m’a fait m’intéresser au  comportement dès 1991 (craintive, déprivée, hyposocialisée et  hyperactive).   Puis est venu Someone , un croisé pointer qui a vécu jusqu’à 18 ans,  avec mon assistante vétérinaire, nous avons refusé l'euthanasie voulue  par la famille qui héritait de ce merveilleux chien de 10 ans à la mort  de son propriétaire.... Dali également, vieux pointer est venu finir ses  jours Entre 15 et 17 ans) chez moi à la mort de sa propriétaire qui lui  avait accordé une merveilleuse vie...à lui, ce vieux pointer qui  croupissait dans une cage en Italie. il a vécu chez moi jusqu’à 17 ans .  Puis est arrivée Daphnée une brave spinone, timide, venue d'Italie avec  le corps criblé de balles( plus d'une cinquantaine!) ....tirée par un  chasseur parce qu'elle ne savait pas chasser récupérée à la mort  accidentelle de mon amie Sarah . Ces 3 chiens récupérés âgés ou très  âgés ont partagé sa vie avec Sally , terrible petite jack russel et  Bianca qui a 19 ans et est toujours là avec quelques signes de  vieillesse, mais toujours vaillante et volontaire.  C’est là que j’ai entendu mes premières conférences de Joel Dehasse et  Patrick Pageat, précurseurs de la médecine française du comportement, et  que je leur ai immédiatement emboîté le pas sitôt que le diplôme de  comportement a été créé dans les écoles nationales vétérinaires  françaises, après un passage chez un éthologiste Michel Chanton. La  première promotion de médecine du comportement a consacré Joel Dehasse  et Patrick Pageat en 1998 ; et j’ai obtenu mon diplôme de médecine du  comportement en 1999, avec Patrick Pageat comme maître de mémoire.  Puis est arrivé Sylvestre , merveilleux croisé berger allemand,  abandonné, récupéré à six ans environ, un soir de 31 décembre, d’où son  nom ! Je me souviens aujourd’hui encore de l’odeur de puanteur qui  l’accompagnait…je n’en voulais pas, mais il est reparti avec moi dans la  voiture et ne m’a plus quitté, fidèlement jusqu’à sa mort. Il a été le  premier éducateur de mon école de chiots …il m’a tant appris par son  comportement exemplaire et m’a fait la grâce d’éduquer Neige son  remplaçant à l’école des chiots. Hélas après 7 ans d'amour  inconditionnel, nous l'avons perdu d'un mésothéliome, un cancer assez  rare, généralement dû à de l'amiante....mais il n'y en a pas chez nous.  Sylvestre a vécu chez moi une année en pleine forme et peu après son  premier concours d’agility, il a fait une embolie fibro-cartilagineuse  qui aurait dû le conduire à l’euthanasie selon le verdict du neurologue à  la sortie de la myélographie ! Mais parce que Sylvestre était un  battant, il s’en est sorti handicapé, avec une démarche ondulante et une  énergie indéfectible…il a encore vécu 7ans ½ et a même fini ses jours  en chaises à roulettes, avec laquelle il galopait encore avec plaisir  jusqu’à son euthanasie à 13ans ½ avec une tumeur à la base du cœur.   L’Amie & Neige  A la mort de Neige, charmée par le berger suisse, j'ai adopté Kiria ,  une chienne "internet" de 7 ans, rebut d'un élevage en cage, récupérée  par une éleveuse en bourgogne qui détenait sa soeur et l'avait  heureusement sauvée! Cette chienne est édentée à force d'avoir rongé des  barreaux dans son ancien élevage. elle a un merveilleux caractère et  est tellement maternelle qu'une fois sa forme retrouvée nous avons  décidé de lui offrir une dernière portée plaisir....avant de la  stériliser. Elle nous a donné cinq merveilleux "garçons" dont nous avons  gardé chacun un chiot: Shanti , le mien et Lumi celui de Stefan, mon  compagnon. L'adolescence passée ce sont devenus deux superbes chiens qui  adore travailler particulièrement Shanti qui est devenu mon nouveau  collaborateur -parfaitement efficace- à l'école des chiots.  
Formation continue :

Depuis l’obtention de mon diplôme, en 1980,  j’ai participé à de nombreux congrès et cours de formation continue,  donc un cours à Flims (bases d’ostéo), un cours à Cambridge et au  Luxembourg (cours de radiologie), des cours de neurologie à Berne,  d’imagerie médicale à Lausanne (96), d’ophtalmologie, de médecine  interne, de nombreux congrès en Suisse organisés par l’association  suisse de médecine des petits animaux ou la société suisse des  vétérinaires et surtout en France, organisés par la CNVSPA/AFVAC et un  congrès mondial à Rio de Janeiro.

Formation spécialisée en comportement :

J’ai  participé à de nombreux congrès en comportement, depuis l’existence de  ces derniers, la zoopsychiatrie étant une discipline jeune, dont le  mentor en France a été le Docteur Patrick Pageat, auteur de la  pathologie du comportement aux éditions du Point Vétérinaire ! Puis,  j’ai effectué ma formation spécialisée en comportement dans les Ecoles  Nationales Vétérinaires Françaises en 1998. J’ai obtenu mon diplôme  l’année suivante avec un travail de Mémoire en comportement sur l’école  des chiots, avec le Docteur Patrick Pageat comme maître de mémoire.  Depuis cette date, j’ai participé à de nombreux congrès en comportement  comme intervenante et responsable de la gestion d’ateliers, d’abord dans  la formation de base des nouvelles volées en comportement, puis dans  des formations spécialisées (Morzine, Briançon, La Toussuire, Leysin).

1992

Paris : 20 au 22 novembre : Gecaf : Pouvoir façonnant des interactions affectives, Cyrulnick, Beata, Alameda

Hospitalisation des animaux de compagnie, Gagnon

Utilisation des psychotropes chez les animaux hospitalisés, Pageat

Cas d’agressivité chez le chat, Chaurand

1993

EPFL, Ecublens : L’anxiété chez le chien et le chat, Dehasse/Pageat

Paris : 19 au 21 novembre : Gecaf : Dermatite de léchage, Pageat

Communication homme-chien et ses rituels, Paris

1994

Porquerolles  : 14 au 17 septembre : Troubles de l’humeur chez les carnivores,  techniques de thérapies appliquées à la médecine vétérinaire

Paris : 18 au 20 novembre : Gecaf : Sociogramme du chat. C. Mertens

Marquage urinaire, Dehasse/ Pageat

Le chat anorexique, Ravier

L’alopécie extensive féline, Bourdin

1995

Verbier : 22 au 25 mars : troubles du comportement

Genève : Animals, health and quality of life, 7th international conference on human-animal interaction

1996

Porquerolles : 11, 12, 13 & 14 septembre : L’anxiété

1998

Morzine : 7,8,9 & 10 janvier : Les troubles du développement

Toulouse, juin : Formation spécialisée en comportement *

Tête de Ran : 29 & 30 août : STVE : L’approche clinique du comportement du chien et du chat

1999

Crissier : 24 février : avec Dr P. Pageat, présentation de cas cliniques d’anxiété chez le chat

Maison-Alfort: Juillet: Soutenance du mémoire et consultation de comportement

Obtention du diplôme de comportementaliste à Maison-Alfort

Arcachon : Cours de Base: Pathologie comportementale, gestion d’ateliers en comportement

Flamatt : 27, 28 & 29 août STVV : neurologisch bedingte Verhaltensstörungen beim Kleintier

Lausanne : Journée de comportement : je communique avec mon chien, conférence et pratique

2000

Porquerolles : 27,28 & 29 septembre : Congrès Zoopsy : Agressivité

2001

Strasbourg : 7 au 10 mars : Conférence sur les découvertes des sociopathies, du HS-HA et des puppy class

Crissier : 30 août : Approche pratique des troubles émotionnels du jeune chien, J. Dehasse

ENV Lyon : 19 & 20 mai: Le comportement du chien et du chat dans la pratique quotidienne

Poitier, futuroscope : 3 au 5 octobre, zoopsy : L’anxiété,

2002

Toulouse: 21 et 22 septembre 2002 : Module prévention et éducation -

Le comportement du chien et du chat dans la pratique quotidienne, Zoopsy

Lausanne : Conférences sur l’école des chiots et la prévention, cours pratiques

24,25 & 26 octobre : les affections comportementales du jeune chien ;

conférences sur des conseils aux éleveurs et adoptants, troubles liés à la séparation,

diagnostic et traitement des sociopathes et gestions d’ateliers pratiques

Paris : 8,9 & 10 novembre : congrès AFVAC

2003

La Toussuire : 8 - 11 janvier 2003 : Journée Annuelle Zoopsy 2003"La Motivation"

Bordeaux : 12 au 15 mars 2003 : Congrès Enfant et Animal :

Conférences sur les conseils aux éleveurs et aux adoptants,

découverte de l’anxiété du chat liée à son territoire

Paris : 11 décembre 2003 : Les jeudis de Zoopsy - Dysthymies et dépressions –

2004

La Toussuire : 7 - 10 janvier 2004 : Journées Annuelles Zoopsy 2004 : "Le Risque"

Lille : 12 & 13 mars 2004 : Congrès « L’agressivité » : Conférence de prévention sur le chiot

Paris : 25 mars 2004 : Les jeudis de Zoopsy -Cerveau et vieillissement –

Lyon: 12 - 16 mai : cours de base du GECAF, Module chat et module chien :

Conférences sur la communication chez le chien ,

La consultation de comportement chez le chat,

Les psychotropes

La prévention : ce que l’on peut faire en plus

Nîmes: 23-24 sept: Premières journées spéciales du chat

Paris: 18 nov: Les jeudis de zoopsy: Les phobies: Mises au point et nouveautés

STVV : Katzenverhalten Sarah Heath

Paris: 10 - 12 décembre : Congrès national de l'AFVAC

2005

La Toussuire : 12 au 15 janvier : JAZ 2005

La Toussuire: 12 au 15 janvier : Jazz 2005

Paris : 2 juin : Les jeudis de Zoopsy - Psychopharmacologie

Lausanne : Juillet : cours : Mieux communiquer avec son chien, cours de 5 dimanche à la SVPA

Marseille : 5 au 8 octobre : Congrès Zoopsy - "La Communication" : Conférence sur l’éthologie de la rencontre chez le chien


La communication

Recueil des textes de conférence du congrès de Marseille disponible chez Solal

2006

20 au 22 janvier : JAZ 2006 - La hiérarchie Leysin

Lyon: février : Entre chiens et loups - Colloque International à Lyon

Rimini : 19-21 mai : Congrès de la Scivac : Anna Marie Villars (CH) _

Particolarità della comunicazione del cane La communication canine

La comunicazione intraspecifica del cane

Mieux communiquer avec son chien au 14 octobre

Nîmes : Traiter un trouble du comportement chez le chien et le chat

Berne: 7 au 9 novembre : Verhaltensmedizin beim Pferd (Médecine comportementale chez les chevaux)

2007

24 au 27 janvier : JAZ 2007 à Leysin

29 mars, Lausanne : Cardiologie du chien. Lombard

Lille : 10 au 12 mai : Congrès "Le Risque"

Fribourg : 7 & 8 septembre : Congrès SVS : Conférence sur la dépression d’involution chez le chien et le chat

Saint-Laurent du Var : 9 septembre : journée de l’animal de compagnie à: Conférences avec Joël Dehasse

Le bien-être félin

Conférences sur la promenade avec son chien

2008

JAZ 2008 - Ancelle - : Du 9 au 12 janvier 2008 - Le choix

Maison-Alfort : Formation volée vétérinaires comportementalistes : mars 2008.

Conférences : Conseils aux éleveurs et Conférence : Les puppies

Louvain-la-Neuve 4 octobre (Belgique):

Colloque Vétérinaire, .«Agressivité canine, nous sommes tous concernés :

Que dire, que faire ? »

Conférence : L’exemple suisse (Dr. Anne-Marie Villars, Suisse)

Les statistiques de morsures sont-elles équivalentes en Suisse ?

Quelles sont les solutions qui ont été mises en œuvre face à cette problématique ?

En mesure-t-on déjà les résultats ?

Ne faut-il pas envisager une harmonisation des mesures entre les pays 2009

2009

- Ancelle - Du 7 au 10 janvier 2009 - JAZ La protection

2010

Aurimont: avril: Cours clicker training, formation C. Collignon

Aurimont juillet: Camp d'été

Froideville: octobre: Cours clicker, avancé

2011

Je reprends la présidence de la commission d'examen de la STVV (sociéte des vétérinaires comportementalistes suisses)
Je deviens membre du COF: commission d'examen des vétérinaires comportementalistes français

Aurimont: Canine games, Ian Dunbar

Maison-Alfort: Seevad: Congrès d'éthologie vétérinaire

2012

Avril: Journée de formation sur les ressources de la fratrie à Cery
Mai : Conférence Share à Genève sur la zoothérapie
Août: Aurimont: Catherine Collignon : Jeux spécialisés
Août /Septembre: Cours moniteurs Clicker, Doris Vaterlaus
septembre: 6: Organisation journée clicker avancé: Mézière: Catherine Collignon
Septembre: 7-9 : Congrès international de l'ESVCE ( European Society of Veterinary Clinical Ethology)
Conférence:Réflexions sur 20 ans d'école des chiots
Congrès Annuel de l’AFVAC du 30 novembre au 2 décembre 2012.

2013

Mars : 6ième CONGRÈS INTERNATIONALDE L’ÉDUCATION ET DU COMPORTEMENT DU CHIEN DE COMPAGNIE
29, 30 & 31 mars 2013 Au Centre des Congrès d’Angers : Conférence sur les écoles de chiots
Mars : 21 : Séminaire Biokema : Gestion de la douleur
Juillet/Août : Animalin,Catherine Collignon : 10ième camp d’été : 31.07 au 03.08 atelier clicker & jeux
Novembre : 1-3 : «2 ième congrès d’éthologie Lyon : Vetagro
Nov  : 11 : Organisation et participation journée Mézières : cours Catherine  Collignon et Nicolas Ducasse clicker, apprentissage et discrimination  d'odeurs
Nov : 15 au 17 : Paris Meditel : Congrès de Zoopsy : les psychotropes

2015

Dog  Event 2015 Congrès Paris :  Conférence de 4 jours sur l'étude des  comportements canins et des méthodes d'éducation canine, avec Suzann  Friedmann, Ken Ramirez, Chirag Patel, Kathy S’Dao et Kelly  Gormann-Dunbar

2016

2  au 3 juin : Jaz'S à Valpré  Lyon groupe Zoopsy : Journées Annuelles de Zoopsy  OBJECTIFS  PÉDAGOGIQUES Être capable de : • utiliser la métaphore en thérapie ; •  ne pas se laisser envahir ou limiter par des mots ou des situations  embarrassantes ; • construire un cadre en consultation ou lors  d’évaluation comportementale ; • travailler avec des personnes, des  informations confuses. Connaître une sélection des travaux de mémoire du  DU de psychiatrie vétérinaire.  CONFÉRENCIERS     Philippe RAYMONDET et  Gérard RIBES, psychiatres

2017

Congrès à Paris avec Karen  Overall, USA

Publications

J’ai rédigé des articles en comportement :

Dans Le point Vétérinaire, no spécial, les traitements en comportement du chien et du chat :

· Prévention des troubles du comportement. Conseils d'éducation dès la première visite d'un chiot. A.Villars

Advice on puppy training from the first consultation

· Prévention des troubles du comportement. Conseils d'éducation dès la première visite d'un chaton. A. Villars

Advice on kitten training from the first consultation

- La scuola dei cuccioli, di Anne-Marie Villars



Le diplôme de comportement des écoles nationales vétérinaires françaises

Le diplôme donne le titre de « vétérinaire comportementaliste diplômé des écoles vétérinaires françaises ».

Il  correspond à une formation qui conduit le praticien, ayant reçu un  enseignement de base, à une connaissance approfondie en médecine des  comportements (psychiatrie vétérinaire).

OBJECTIFS GENERAUX

A  l'issue de cette formation, le vétérinaire comportementaliste doit  avoir acquis la capacité à :Diagnostiquer un trouble du comportement  quelle qu'en soit l'origine,

Faire appel à des collaborations avec des spécialistes de disciplines connexes,


Proposer un traitement et en assurer le suivi,


Evaluer la dangerosité d'un animal et proposer de façon claire et argumentée une décision relative
u devenir de l'animal,

Mener une expertise dans le domaine du comportement des animaux de compagnie,


Intervenir  comme un interlocuteur privilégié pour les questions relatives aux  actions d'éducation, de prévention concernant notamment l'élevage et  l'insertion de l’animal dans la ville


PRE-REQUIS

La  formation de vétérinaire comportementaliste n’est accessible qu’à des  vétérinaires diplômés et titulaires de leur doctorat ou équivalent  (Europe). Une expérience clinique généraliste de 15 mois au minimum au  cours des 5 années précédentes est requise afin d’appréhender les cas  dans leur globalité.

Il est demandé aux postulants d’apporter la  preuve d’une connaissance de base en pathologie comportementale (Cours  de base AFVAC, T1 pro des écoles vétérinaires, équivalent Européen)

La formation se déroule en français. La langue Française doit être lue, écrite et parlée.


OBJECTIFS SPECIFIQUES


1. Modèle en psychopathologie animale


Décrire les différents modèles en psychopathologie

Citer l’apport des différents courants de pensée

Situer la place du modèle utilisé et relations avec ces différents modèles

Présenter de façon détaillée le modèle utilisé dans l'enseignement du diplôme

2. Ethologie

La  formation doit permettre au praticien d'appréhender les conditions de  vie de l'animal, son comportement, et d’en apprécier le degré  d’adaptation. Il doit pouvoir évaluer les conditions d’élevage et le  respect du bien-être des espèces de compagnie.

Savoir Décrire les fondements de l'éthologie


Exposer  les principaux concepts de l’éthologie permettant de mieux appréhender  la relation homme-animal dans les domaines suivants : mode de  groupement, communication, développement, capacités cognitives Les  exemples seront essentiellement choisis dans les espèces d’intérêt  vétérinaire : Exposer les méthodes d'observation utilisées en éthologie

3. Anatomie et physiologie du système nerveux central

La  formation doit approfondir les éléments essentiels concernant  l’anatomie et la physiologie du système nerveux central permettant de  comprendre l’implication des structures cérébrales dans le déterminisme  des comportements observables. Les principaux systèmes neurochimiques  responsables de ces déterminismes ainsi que l’influence des hormones  seront présentés.

La connaissance fondamentale de ces structures  et de ces systèmes est un préalable nécessaire à l’étude de la  pharmacologie des psychotropes.

Savoir Décrire l'organisation du système nerveux des vertébrés supérieurs

Décrire l'évolution du système nerveux central et de différents neuro-médiateurs dans la phylogenèse des vertébrés supérieurs

Décrire les systèmes neurochimiques et leurs principaux rôles dans le SNC

Décrire la réaction de stress avec ses composantes organiques et comportementales

Décrire les mécanismes physiologiques de la douleur (récepteurs et voies) et décrire les méthodes de son évaluation

4. Pharmacologie

La formation doit apporter des informations spécifiques sur les médicaments utilisés en pathologie du comportement.

Savoir Exposer la classification des principes actifs à visée psychotropes

Pour chaque classe de substance utilisée dans le traitement des troubles du comportement, décrire les points suivants

actions pharmacodynamiques et propriétés pharmacocinétiques

effets secondaires et indésirables

interactions

5. Pathologie du comportement : Nosographie et psychopathologie

Savoir Processus élémentaires normaux et pathologiques

Particularité des processus élémentaires dans les différentes espèces

Etats phobiques

Etats anxieux

Troubles de l'humeur : Dépression, Dysthymies bipolaires

Troubles liés au vieillissement

Troubles du développement

Privation

Phobies

Syndrome Hyperactivité- hypersensibilité.

Dyssocialisation

Troubles de l'attachement

Troubles liés aux conditions de vie

Sociopathie

Troubles de la communication

Anxiété de déterritorialisation

Anxiété en milieu clos

Anxiété de cohabitation

Vieillissement et pathologie du chien âgé

Affections particulières

Dissociation

Hallucinations

Neurologie et comportement

Médecine interne et comportement (endocrinologie et autres disciplines)

Savoir-faire

Pour  chaque affection, il est nécessaire de connaître les processus  pathologiques en cause et en particulier les différents facteurs de  vulnérabilité et les facteurs aggravants ou déclencheurs. Le candidat  doit être en mesure d'établir un diagnostic de l'affection avec  certitude. Il doit être en mesure de prescrire les examens  complémentaires nécessaires au diagnostic différentiel. Les affections  somatiques pouvant entrer dans le diagnostic différentiel doivent être  connues.

Le traitement doit pouvoir être proposé et ses principales difficultés connues.

Diagnostiquer et traiter :

Un syndrome de privation chez le chien et le chat

Des phobies post-traumatiques chez le chien et le chat

Un syndrome hypersensibilité-hyperactivité chez le chien et le chat

Une dyssocialisation primaire chez le chien

Une désocialisation secondaire chez le chien

Une sociopathie dans un groupe homme-chien, une sociopathie entre chiens

Un trouble de la communication et une anxiété de déritualisation chez le chien

Une anxiété de séparation chez le chien et le chat ( ?)

Un hyperattachement secondaire chez le chien et le chat

Une dépression de détachement précoce chez le chien

Une anxiété de déterritorialisation chez le chat

Une anxiété en milieu clos chez le chat

Une anxiété de cohabitation chez le chat

Une dépression réactionnelle chez le chien et le chat

Une dépression chronique chez le chien et le chat

Un syndrome dissociatif chez le chien

Une dysthymie chez le chien et le chat

Une hyperagressivité du chien âgé

Des troubles cognitifs liés au vieillissement chez le chien et le chat

Concevoir une démarche diagnostique cohérence face à :

Une malpropreté

Une agressivité inter et intra-spécifique

Un comportement peureux

Des destructions

Des vocalises

Un animal fugueur

Une dermatite de léchage

Une alopécie extensive

Des troubles digestifs fonctionnels

Des comportements stéréotypés (ex : tournis)

6. Traitement et prévention

Le candidat devra faire preuve de ses capacités à créer une alliance thérapeutique avec les propriétaires.

L'application  simple de thérapies issues d'un manuel ne correspond, en effet pas, au  niveau de spécialisation visé par cet enseignement.

C'est notamment dans cette application des thérapies que le savoir être évoqué en introduction sera apprécié.

Thérapeutique

Savoirs

Indications et contre-indications à visée psychotropes.

Savoir-Faire reconnaître une contre-indication médicale à l’utilisation d’un psychotrope

choisir un psychotrope adapté en fonction d’un objectif thérapeutique défini

présenter l’intérêt et les limites de l’utilisation d’un psychotrope au propriétaire

Pré-requis

Législation sur la pharmacie vétérinaire

Traitements non médicamenteux

Savoirs Application des théories de l’apprentissage

Habituation

Extinction

Apprentissage par imitation

Punition et récompense

Immersion contrôlée

Contre-conditionnement

Thérapies comportementales

Thérapies cognitives et comportementales

Thérapies systémiques

Thérapies stratégiques

Techniques d’éducation

Règles concernant l’insertion sociale et familiale

Thérapie par le jeu contrôlé

Relance de la motivation et désinhibition

Réorganisation du territoire (pour les espèces territoriales)

Initiation aux différentes écoles de thérapie


Savoir-faire Mettre en place un protocole thérapeutique ciblé, et acceptable pour le système familial


Mener un programme de prévention des troubles du comportement chez le chien et le chat.



Expliquer  à un propriétaire les besoins éthologiques des animaux et les capacités  qu'ils mettent en œuvre dans le cadre de la relation Homme-Animal.



Communiquer au cours d'une consultation



Etablir une alliance avec les propriétaires


7. Législation et responsabilité : identifier les dangers et évaluer le risque

L'évaluation de la dangerosité sous toutes ses formes doit être une des préoccupations du diplômé.

Sa  capacité à mesurer avec précision une situation familiale ou sociale et  les risques inhérents à l’animal doivent lui permettre de choisir une  thérapie adaptée.

Le vétérinaire comportementaliste doit être  capable de présenter une décision relative à cette dangerosité (que ce  soit ou non une décision de soins).

Il doit être en mesure de rédiger un rapport d'expertise.


Savoirs (pré-requis)Législation de la vente (pré-requis)


Législation concernant les carnivores dits dangereux (pré-requis)


Législation concernant les conditions d'élevage des animaux de compagnie (pré-requis)


L’organisation de la justice et le rôle de l’expert (pré-requis)


Législation sanitaire (pré-requis)


Principales zoonoses et notamment zoonoses transmises par morsure (pré-requis)


Savoir-Faire Evaluer le danger représenté par un animal dans un contexte familial et social donné


Proposer  une intervention destinée à limiter le risque et à garantir la sécurité  des personnes tout en respectant le bien-être de l’animal


Etre capable d’argumenter cette décision auprès du propriétaire ou des autorités compétentes


Rédiger un certificat relatif au domaine du comportement (bien-être et maltraitance, évaluation du danger)


8. Communication, publications

Il est souhaitable à ce niveau de spécialisation que les candidats soient capables de réaliser un travail de recherche correct.

Pour ce faire quelques notions de statistiques sont indispensables.

De  même la capacité à évaluer un travail au travers de la lecture de  publication est une nécessité pour un vétérinaire comportementaliste

La  formation doit conduire à la capacité de communiquer dans la communauté  scientifique, notamment par le biais de publications.

Elle doit  aussi permettre de développer les capacités de communiquer efficacement  avec les propriétaires d’animaux ainsi qu’avec divers interlocuteurs  des catégories professionnels concernées (éleveurs, éducateurs …)


Savoir-Faire

Etre capable de : Lire et critiquer un article scientifique


Rédiger un mémoire en respectant un format de publication scientifique


Rédiger un cas clinique dans un format concis
Abonnez-vous à notre newsletter!
SUIVEZ NOUS
Médecine comportementale animale©
byStefan®Fux-Art2019
Retourner au contenu